ce que j'aime chez elles

Ce que j’aime chez elles…

Cette douce chaleur le matin lorsqu’elles se réveillent. Les yeux embrumés, le corps tout faible, elles sentent bon le dodo… Cela dure 5 min, et encore…Puis le moteur est chaud, et c’est parti, la dynamique refait surface.

Quand je donne le biberon à ma petite dernière, un reste de cet état de « bébé » qui ne durera encore pas bien longtemps…

Quand je vois mes filles danser et rigoler.

Quand la grande console la petite, ou qu’elle lui dit « aller viens ».

Et puis le soir, ou n’importe quand en fait, on se prend un moment pour faire des jeux sur des cahiers, elles adorent toutes les 2, elles sont attentives, curieuses,  et leur regard change pour une expression que je ne saurais nommer.

Quand la découverte de nouvelles choses les fait pousser ces petits cris si stridents…

ce que j'aime chez elles

Quand leur père rentre du boulot, qu’elles lui sautent dessus en lui racontant leurs journées respectives en même temps, et qu’il n’y comprend presque rien tant elles suivent leurs idées.

Toutes les semaines, la grande va à la piscine, elle apprend à nager avec une dizaine d’enfants, elle adore. Mais la petite veut aussi se baigner en l’attendant… Alors quand je lui dis, mon coeur, on va à la piscine se baigner, du haut de ses 2 ans presque et demi, elle court chercher son maillot, enlève tous ses habits, met le maillot, sort sa bouée, met son doudou dans le sac de sport, et vérifie que les serviettes soient bien là, et répète en boucle et en chantant, on va à la piscine, on va à la piscine…!! Et moi j’adore et je suis pliée de rire!

Quand la grande, parle en faisant des gestes avec ses bras ou ses mains comme les grands, et quand la petite cherche à l’imiter.

Quand la petite explique quelque chose, et finit par « ti comprends?? »

ce que j'aime chez elles

Quand la grande réussit à mettre ses chaussettes toute seule sans pleurer ni s’énerver… Là je crie victoire pour ce jour, mais ce n’est pas tous les jours…

ce que j'aime chez elles

Quand les matins, nous sommes toutes prêtes à l’heure, et que nous partons pour l’école sans se presser…C’est plutôt rare.

Quand je ne les vois pas de quelques heures et qu’elles me sautent au cou en guise de retrouvailles.

Quand elles préparent leurs soupes aux herbes, aux fleurs aux cailloux, qu’elles nous les font goûter avec une grande fierté en nous expliquant la composition.

Quand elles chantent, en jouant aux bébés, aux barbies.

Quand la petite joue à la maman avec sa grande soeur qui fait le bébé.

Quand elles se courent après pour se faire des guilis guilis.

Quand la grande explique comment faire les choses à sa petite soeur.

Quand elle lui raconte les histoires de ses livres et que la petite l’écoute avec grande attention.

J’adore les voir partager des choses. Je ne sais pas, c’est peut-être bête. J’aimerai que cela dure toute la vie, qu’elles soient complices comme ça tout le temps. J’espère…

Bon je vais arrêter de vous raconter tout ça, en fait tout me plaît chez mes filles, ou presque, et c’est bien normal, ce sont mes enfants. Tout le monde vit la même chose, et finalement ce désir de vouloir vous raconter ces moments si doux, et qui me paraissent merveilleux, sont bien évidement totalement incontestablement nunuches et très ordinaires si on prend un peu de recul.

Mais ce sont mes filles, et même si nous vivons une vie ordinaire dans un monde ordinaire, elles seront toujours pour moi plus qu’uniques. Oui leurs moments n’ont rien d’extravagants, elles sont vivantes dans ce monde ou chacun essaye de trouver sa place.

ce que j'aime chez elles

(Je m’essaie aux Gifs animés 😉   )