Ce qu’il manque…

A ma vie parfois…

Pas pour être heureuse, je le suis.

Mais quand j’y pense.

-AVOIR UN EPILATEUR DEFINITIF !!! Oh my god, j’en ai marre de ces poils à la noix, pas vous?? Entre le « pas le temps de m’épiler » où je me mets un pantalon avec 35° dehors,  ou quand je cède à la tentation et où « le bon vieux rasoir refait surface en catastrophe » au risque de choper le tétanos, et quand j’y échappe, le lendemain je m’appelle l’oursin…. Là je dis, que la vie est mal fichue…Corvée sainte corvée tu me fais suer !!!

Nous les mamans on n’a pas le temps bon sang de s’occuper de ces bêtises… et non !!!Alors quelques-fois on a des ratés. Non pardon, je ne voudrais pas vous englober vous autres mamans car peut-être n’en avez-vous pas?!!

Oui il m’arrive de temps en temps… assez souvent en fait, de demander l’avis de mon homme qui (et je le sais d’avance) me dira gentiment, « oh mais non on voit rien, faut avoir le nez dessus pour savoir qu’il y a des poils » !!

Il est mimi pas vrai??? Alors je le crois, et je sors en short, avec mon poil aux pattes qui ne se voit pas! Et quand je suis dehors en plein soleil, en train d’attendre ma grande sur le parvis de  l’école, que ce passe t-il? C’est la HONTE !!

Voilà c’est dit, un épilateur définitif et adios les poilos!

les petits carnets d'alice. Manque
C’est bizarre mais après tout si ça marche !!
 
  • Ensuite, je voudrais que le soir, quand mes minettes sont fatiguées, irritables, qu’elles ont faim et me pressent comme un citron de Sicile… et bien, juste qu’elles attendent sagement sur le canapé, avec un livre….gentiment oui, sans crise, sans pleur… je demande 30 mins de calme à 18 h  pour préparer ce qu’il faut sans être obligée d’être au four et au moulin, de calmer les bobos du soir, et tout ce qui arrive de si pénible à cette heure fatidique. À 18 h pas la peine de m’appeler, je suis injoignable pour cause d’urgence en maternage.
  • Il me manque aussi un chat. 2 Chèvres, des poules, 2 ânes,  et une maison sur un immense terrain. Une ferme en fait. Ben oui, la ferme dont je rêve depuis que j’ai 5 ans! Ahhh ça serait le pied ! En haut d’une montagnette, pour avoir une belle vue, et être au calme. On pourrait y accéder par un petit chemin cabossé, on serait drôlement bien dans cette ferme. Le soir on pourrait regarder le ciel étoilé, et s’envelopper dans une grosse couette sur un hamac 2 places.

 

Afficher l'image d'origine

Un Ferme un peu dans le genre voyez-vous? Mais plus en hauteur!

 

les petits carnets d'alice. Manque
Un hamac un peu dans le genre… et on remplace les 2 mannequins tout sourire par…nous !
 
  • Il me manque aussi des systèmes de rangements jolis/pratiques/qui ne prennent pas de place…
  • Et d’être plus ordonnée….
  • Du temps, de l’énergie, des journées de 48h, si je pouvais….Les journées sont trop courtes, je suis pourtant heureuse de retrouver ma paillasse le soir venu pour détendre ma carcasse. Et comme ça je pourrais aussi savoir si le déo 48 h marche vraiment 😉 !! Ah mais non, je vais prendre la douche sans me laver les aisselles, c’est pas ça qu’il faut faire??? Où alors je prends le déo. 24 h et là je peux me laver partout sans peur de gâcher ! Oh là là que c’est drôle !!! .) Alors pour la petite info, j’ai aussi testé le déo. fait maison par moi-même. Et oui, facile à faire pas cher, qui dure, ce qu’il dure, j’ai pas calculé, par contre en pleine chaleur d’été comme c’est du bio fait maison…. et bien tu sens toujours pas des bras, le seul inconvénient c’est la moiteur. Alors, je conseille de l’utiliser surtout 3 saisons sur 4. C’est quand même mieux que toute l’année avec de l’aluminium et autres cochonneries sur la peau… Ahhh  je me suis encore égarée!! Mille pardons 🙂
  • Du temps aussi pour lire plus… J’adore lire les polars, les thrillers, mais….pfff depuis 6 ans c’est compliqué… Je voudrais passer des heures à lire de temps en temps….Je me dis en écrivant cet article qu’il faudrait peut-être que je m’accorde un peu plus de temps pour moi. A force de s’oublier, qu’est-ce qu’on devient? Un être totalement dévoué corps et âme à ses enfants, est-ce que c’est bien ? Pourquoi cette obstination? Pourquoi je ne m’autorise pas plus de liberté sans culpabiliser? Pourquoi cette vie de dévouement perd de son souffle? Est-ce le soleil qui se montre depuis quelques jours qui me donne ces envies? 
les petits carnets d'alice. Manque
  • Mes amis du sud me manquent
  • Mes cousines du sud et d’ailleurs me manquent.
  • Il me manque un canapé de terrasse. Mon homme a voulu jeter celui qu’on avait. Oui il était tout pourri, oui il était vieux moche et sentait le sky très fort au soleil, et non  il n’était pas fait pour l’extérieur, mais bon sang, qu’est-ce qu’on était bien dessus, tous agglutinés, on pouvait tout faire avec!! Sauter dessus, se vautrer comme des cochons, bref, c’était cool. Là, il y a 2 transats. Individuels. Impersonnels. Avec 2 bains de soleil fuchsias. En attenant de trouver le canapé d’extérieur, qui ira bien, qui ne sera pas cher, qu’on ne devra pas abîmer, sur lequel on ne devra pas monter debout, ni mettre les chaussures, ni sauter dessus, le canapé prout prout très très joli très très chiant. (Alors j’ai peut-être trouver ce qui ira bien hier en brocante, pas cher, déjà utilisé et hyper confortable, reste à convaincre mon homme… c’est pas gagné !!)
  • De faire de la randonnée, de voir de beaux paysages, d’avoir mal aux pieds et être courbaturée. De voir ces paysages de carte postale, que j’ai pourtant près de chez moi, sans les avoir encore exploré.
les petits carnets d'alice. Manque

Sur ces bonnes paroles je vais prendre de bonnes résolutions….Oh et puis non, encore une contrainte!!

Je ne peux m’empêcher de tourner en dérision certaines choses. Cet article je le voulais glamour et sérieux, il n’en n’est rien…

Et si dérision il y a ici, c’est qu’au fond il ne me manque rien, non vraiment je ne veux rien changer, les choses se font naturellement quand elles doivent se faire. Et si aujourd’hui c’est comme ça, c’est qu’on doit en passer par là. Avec ce bonheur là, cette vie un peu speed à ce moment avec ses défauts, ses manques certes, mais surtout ses extraordinaires bonheurs. Les manques que j’ai seront comblés petit à petit, d’ailleurs je m’autorise de plus en plus de choses.

Et vous que vous manque t-il?