Les petits carnets d'alice

Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir  vous évader ? Partir loin, à l’autre bout de la planète…

Quand les semaines moroses défilent, que la fatigue et l’agacement a envahie tout le monde, et que même les chansons joyeuses ne suffisent plus à redonner la pêche…

Besoin de bonnes nouvelles, besoin d’entendre le chant des cigales, le vent souffler dans ma tête au bord de l’eau (oui j’ai bien dit le vent).

Le moral dans les chaussettes me pompe l’air.

Quand cet état un peu noir dure trop longtemps, les idées ne se bousculent pas. Je vous le dis,je n’ai pas envie de parler de rires d’ enfants, d’ amoureux transis, de bonheur idyllique, ni même de faire de bons petits plats…

Mes envies aujourd’hui sont uniquement portées sur le grand large, le sable fin, et  le soleil qui crame la peau, mais surtout….envie de dire STOP.

Arrêt , pause, marre de ce rythme à la noix. J’ai envie aujourd’hui de ne penser qu’à moi….c’est nul, c’est pas bien je le sais, c’est pas très « maman »….Oh la pauvre Alice, elle se plaint…!!!

Et puis vous savez quoi, j’en ai aussi marre de me plaindre.

L’écriture c’est un peu comme la parole, elle est libératrice.

Je vais libérer mon cerveau de ce fluide négatif.

Et oui, prendre un peu de temps pour moi.

les petits carnets d'alice

Je vais pour commencer trouver un moment pour aller chez le coiffeur.

Ensuite je vais me forcer à sourire, puis me convaincre que je suis contente, car après tout, on peut avoir toutes les raisons du monde d’être mal, mais on peut aussi faire face à ces idées noires pourrissantes et faire obéir sa raison avec autorité.

« ALICE NON MAIS REVEILLE TOI, ET CESSE DE RUMINER !! « 

Aussi je m’en vais vous laisser un moment pour mettre à l’épreuve ce petit discours  

        Les petits carnets d'alice

Hello!

  Alors après ce bref moment d’égarement sur ma petite personne, je reviens maintenant vous faire le bilan sur mon autorité…

J’ai donc fais preuve de fermeté sur mes idées noires.

Puis, j’ai cherché des solutions aux problèmes, de manière ferme, radicale, avec échéance.

Ensuite j’ai appelé mon homme, il m’a rassuré.

Puis, j’ai mis une claque à ma tête de chien battu, j’ai opté pour le sourire qui m’a fait mal au début faut bien l’avouer. Mais quand j’ai vu qu’il était communicatif, il s’est dessiné naturellement….Ohhhh Alice est magicienne en plus !!

Ensuite papotage téléphonique avec une amie, ça commence à aller bien mieux tout ça..!

Alors j’ai poussé le bouchon, j’ai fait un petit tour chez une coiffeuse que je ne connaissais pas et qui fût ma foi Fort sympathique. Petite demi heure de détente dans un salon moderne et lumineux avec ma petite qui découvrait la joie de sa maman en train de se faire chouchouter…

Après être allé chercher la grande à l’école, séance de gâtés, bisous, guilis, et là je dois dire que le moral est revenu !!

Du coup mon homme a trouvé ses petites femmes toutes guillerettes en rentrant  du boulot, et lui aussi a retrouvé le sourire.

Finalement, quand on se force un peu, on peut voir que la vie est rose.

♥♥Des bisous♥♥