Astuce pour le sommeil de l'enfant

 

Les enfants et la peur de la nuit.

Tous nos enfants passent ou sont passés par là: la peur de la nuit…

Moment délicat qu’est celui du coucher. Tout d’abord, ces coquins retardent l’échéance, ils ont mille et une choses à faire avant d’aller dans leur chambre, « maman je cherche la couronne de la Barbie que j’ai posée ce matin sur la table, OU ELLE EST LA COURONNE ??, si je ne la trouve pas je n’arriverai pas à m’endormir… Maman, je dois boire un coup j’ai trop trop soif et puis faire un dernier pipi, et faire un dernier bisou aux toutous ».

Puis vient le moment sacré de l’histoire, là tout va bien, mais ensuite vient le dernier moment encore plus sacré qu’est le câlin. Le dernier câlinou avant cette longue séparation enrobée de la couverture obscure et inquiétante de la nuit …

Je me rappelle étant petite à quel point j’avais peur du noir. C’était horrible, mais à tort, j’avais épargné mes parents de comédies qui n’en finissent plus. Et véritablement ce n’était  pas forcément mieux, car de n’avoir jamais parlé de cette peur, j’ai passé des années enfouis totalement sous ma couette jusqu’à ce que j’entende mes parents se coucher. Des loups rodaient autour de mon lit, je sentais leur souffle près de ma tête. Ils étaient prêts à bondir si je faisais le moindre mouvement… Pas top comme angoisse, mieux vaut pour nos petits de verbaliser leurs peurs,  pour que nous parents puissions les rassurer ou du moins, tenter de le faire.

 

Aussi pour ma grande, qui verbalise très bien, le dernier bisou n’en finissait plus, et il fallait ressasser sa journée d’école sur le seuil de la porte de sa chambre, raconter son rêve de la nuit d’avant, m’expliquer à quel point elle avait peur: « Maman, je dois te raconter mon rêve de la veille, un truc hoooorrrible, si je ne te le raconte pas je vais pas réussir à m’endormir, et ben tu sais pas, j’ai rêvé que ma copine voulait me commander, que c’était elle la princesse, et qu’elle voulait pas que je rentre dans la cabane de l’école, alors que moi j’adore ça être la princesse…. »

J’ai usé de subterfuges totalement inutiles, comme la veilleuse dernier cri, qui n’était jamais assez forte selon elle, mais si je mettais la lumière plus forte, cela l’empêchait de s’endormir, et elle continuait à parler. Bon j’en ai quand même un jour trouvé une avec une lumière extrêmement faible, et qui avait aussi l’avantage de ne pas faire d’ombres de monstres ou fantômes sur son armoire. Mais si on partait en vacances il la lui fallait absolument, la crise comme un oubli de doudou !!! Dépendance quand tu nous tiens…

Et encore,  malgré tout, rien n’était suffisant, les 5 doudous qui l’entouraient, Honoré son ours protecteur, l’attrapeur de rêves…Tous ces objets censés rassurer ma puce n’avaient qu’un effet trop éphémère. Une petite idée m’est apparue pour la rassurer de temps en temps, c’est un pchit de mon parfum sur le doudou principal, ça plaît beaucoup à ma puce, beaucoup moins à mon flacon qui diminuait à vue d’oeil…

Et alors qu’elle était en plein dans sa période de la fée clochette, et qu’elle lui vouait une admiration sans borne, nous étions tranquillement en train de parler de pouvoirs magiques et d’ailes scintillantes, quand j’ai aperçu une idée qui allait tout changer.

Afficher l'image d'origine

Une petite fée, que seule maman pouvait voir et interpréter, allait apparaître dans sa vie de petite fille…

Et c’est là que nous avons traversé une année pleine de magie, d’étoiles et de doux rêves. Au départ je me suis posée des questions un peu psy: oh mais cela ne va-t-il pas chambouler son équilibre psychologique, et tout le tralala ???

Mais j’aime aussi me faire confiance, après tout quand son enfant traverse une période de peur un peu compliquée, pourquoi ne pas jouer le jeu et aller dans son sens si c’est pour son bien?

Alors voilà, Miranda est arrivée chez nous…. Une mignonne petite fée bleue de 5 cm aux longs cheveux est venue veiller sur ma fille durant son sommeil. Autant vous dire  que ce fût merveilleux.

Miranda était gentille et pleine de bon sens, et avant que je quitte le seuil de sa chambre, elle lui envoyait de la poussière d’étoiles pour aider ma grande à s’endormir et lui donner de jolis rêves.

Je peux vous dire que ma fille s’endormait dans les 5 mins et se réveillait en super forme.

Et de temps en temps Miranda allait se reposer au pays des étoiles (car c’était une fée des étoiles).

Petit à petit, ma fille a repris confiance, je ne l’encourageais pas à parler de Miranda, c’était elle qui me posait de temps en temps des questions sur sa fée…Et je jouais le jeu. Et puis le temps passait, et de moins en moins elle me parlait de Miranda. Jusqu’à ce qu’elle arrête complètement.

Elle n’en n’avait plus besoin.

Aujourd’hui, avec un peu de recul, je me dis que ce fût une bonne chose pour ma fille d’avoir rencontré cette petite fée. Pourquoi ne pas mettre un peu de magie dans nos vies d’humains ? Une petite fille de 4 ans a tout à fait le droit de croire au père Noël, pourquoi pas aux fées si cela lui fait du bien ?

Et puis je savais que cela ne durerait pas… Mon bébé a grandi et n’a plus eu besoin de sa fée pour s’endormir en toute tranquillité…

Et sans veilleuse… 

Elle traverse encore des petites périodes d’angoisse, elle a toujours un peu peur du noir, mais ce n’est rien comparé à avant. Elle gère beaucoup mieux ces émotions et les comprend mieux aussi.

Merci Miranda ♥

Et vous quelles sont vos astuces sommeil qui marchent pour vos loupios ?

Afficher l'image d'origine

4 thoughts on “Petite astuce pour le sommeil de nos enfants

    1. Les Fables… pourquoi pas !!
      Depuis qu’elle est petite elle a droit à son histoire chaque soir, une bibliothèque ultra remplie et renouvelée régulièrement, mais rien n’y faisait…
      Chanceuses sont les personnes qui n’ont qu’à lire une histoire le soir… 😉
      Enfin c’est du passé, depuis 2 ans c’est quand même le paradis comparé à avant!